Le projet F.O.R.C.E.S. avec le CIDFF de Paris pour les femmes victimes de violences a désormais trois ans d’existence. 

Le programme F.O.R.C.E.S. (les Femmes Œuvrent pour la Réappropriation de leur Corps et leur Emancipation par le Sport) construit avec le CIDFF de Paris s’adresse aux femmes victimes de violences suivies par la conseillère en insertion professionnelle et la psychologue spécialiste trauma du centre. L’objectif global de ce projet est de permettre aux femmes de lever les freins générés par les violences vécues et de reprendre confiance en elles, avec le sport notamment, en travaillant sur un projet professionnel qui leur fait sens. A l’instar de nos autres projets, nous sommes partis de la parole des femmes afin de construire un programme en adéquation avec les objectifs, les besoins, les envies et les contraintes de ce public.

Les séances d’activités sportives ont contribué au succès de la méthode ADVP (Activation de Développement Vocationnel et Personnel) conduite par le CIDFF. Les trois pôles du triptyque suivi professionnel, suivi psychologique et suivi sportif ont travaillé de concert. En faisant converger les outils de suivi et en mutualisant les évaluations l’identification des freins propres à chacune a été plus efficiente et l’accompagnement s’en est retrouvé davantage individualisé, renforçant la pertinence de l’action. La construction du projet, des activités, des questionnaires de ressenti et les outils de suivi ont été élaborés en collaboration après une réflexion commune.

Cette année encore, le programme a été introduit par un stage de 3 jours afin de créer une dynamique forte et une meilleure appréhension des liens entre sport et insertion professionnelle. Après Aya Cissoko, c’est Magaly Saby, chorégraphe et danseuse en situation de handicap qui a été choisie pour marraine de ce nouveau groupe. Le programme a été tronqué de son premier mois (décalage de janvier à mars) en raison d’un sourcing insuffisant de la part du CIDFF. Alors que le stage 2021 avait regroupé 14 femmes, seulement 7 ont participé au stage 2022. De plus, le stage a été suivi des vacances de février et donc d’une rupture de dynamique immédiate. Un mois plus tard la période du ramadan qui marque souvent une baisse d’assiduité pour nos publics commençait.

Nous retenons que 5 femmes suivies par le CIDFF ont réellement bénéficié de l’accompagnement sportif, ce qui est en deçà de l’année précédente. Notons toutefois que plusieurs femmes ayant bénéficié de l’accompagnement d’Up Sport ! précédemment continuent d’être en contact et participent quand elles le peuvent aux activités sportives ouvertes à tous.

La Fondation de France a soutenu financièrement ce projet pour une période de 3 ans et nous a mis en relation avec la Fondation Fitness Park sous son égide qui nous soutient depuis le printemps 2022 pour nos projets touchant plus largement aux femmes en fragilité.